Gospel Mag

 

Gospel Mag / Blog / 5 pièges des médias sociaux

5 pièges des médias sociaux

Jessica BarefieldVie chrétienne

J’aimerais préciser pour commencer que cet article n’est pas une condamnation absolue des médias sociaux. Utilisés avec modération, avec la bonne attitude de cœur, ils peuvent s’avérer très utiles. Mon but est de souligner plusieurs façons dont les médias sociaux peuvent devenir un piège pour la vie chrétienne et de vous encourager à examiner votre cœur concernant votre consommation et votre participation aux médias sociaux. Voici cinq façons dont ceux-ci peuvent nourrir vos désirs pécheurs.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

1. Les médias sociaux peuvent vous faire gaspiller votre temps

Vous avez déjà entendu cela, mais il n’est pas inutile de le répéter. Éphésiens 5.16-17 nous rappelle que les jours sont mauvais et que nous devrions faire le meilleur usage possible de notre temps. Considérez tout ce que vous pourriez faire au lieu de consulter tous ces sites. Alors que nous patientons dans une salle d’attente, nous pourrions garder une liste de prière dans notre téléphone et passer ces quelques minutes à prier pour notre famille et nos amis. Il est évident qu’à un moment ou à un autre nous nous rendons tous coupables de passer des heures sur Facebook sans jamais ouvrir la Parole de Dieu. Puisque chaque moment est un don du Seigneur, cela vaut la peine de se demander : « Y a-t-il quelque chose de plus utile que je pourrais faire ? » La plupart du temps la réponse est probablement oui.

2. Les médias sociaux offrent une tribune à tout ce qui vous passe par la tête

Je pense que la possibilité de poster sur les médias sociaux peut vous amener à penser que c’est O.K. de poster tout et n’importe quoi. Nous nous plaignons, nous critiquons anonymement les gens, nous manquons de respect envers les autorités et nous disons tout ce qui nous vient à l’esprit au sujet des célébrités, comme s’il ne s’agissait pas de personnes réelles. Et nous pensons que nous n’avons pas vraiment à rendre compte de tout cela. Ne vous laissez pas abuser par le caractère privé de votre chambre – il n’y aura rien de privé lorsque nous comparaîtrons devant le Dieu vivant et rendrons compte de chacune de nos paroles. Matthieu nous avertit très clairement : « au jour du jugement les hommes rendront compte de toute parole sans fondement qu’ils auront prononcée. » Souvenons-nous de cet avertissement la prochaine fois que nous publierons un commentaire.

3. Les médias sociaux peuvent nourrir notre mécontentement

Lorsque nous passons beaucoup de temps à nous tenir au courant de ce que les autres sont en train de dire et de faire, cela attire notre attention sur toutes les choses que nous n’avons pas ou qui nous manquent. Cela peut nous amener à nous demander pourquoi notre vie n’est pas aussi intéressante que celle des autres. Pourquoi n’ai-je pas pensé à cette citation ? J’aimerais écrire aussi bien que lui. Leur nouvelle maison est tellement plus grande que la nôtre ! Si vous n’y prenez pas garde, trente minutes sur Facebook ou Pinterest peuvent vous amener à vous sentir peu productif, peu attrayant et mécontent de votre propre vie. L’épître aux Hébreux nous exhorte : « Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez, car il a dit lui-même : Je ne te délaisserai jamais, je ne t’abandonnerai jamais. » Nous pouvons être contents de notre vie en tant que croyants parce que tout ce dont nous avons besoin nous est donné en Christ. Demandez-vous si votre utilisation des médias sociaux vous aide à croire cette vérité.

4. Les médias sociaux peuvent nourrir votre orgueil et vous garder centré sur vous-même

Les médias sociaux peuvent rapidement devenir notre propre podium d’autopromotion. Nous devons nous demander ce qui nous pousse vraiment à publier les choses que nous faisons. Recherchons-nous la sympathie ou les éloges ? Voulons-nous que les gens pensent du bien de nous ou nous vanter des choses intéressantes que nous avons faites ? Vérifiez-vous constamment combien de « J’aime » ou de « retweets » votre post a obtenus ? Toutes ces choses nourrissent l’orgueil et nous gardent centrés sur nous-mêmes. Cela peut devenir un piège particulièrement dangereux pour celui qui a un réseau qui s’étend au-delà des amis et de la famille. Que vous fassiez de la musique ou que vous ayez un blog populaire, ce n’est pas parce que des milliers de personnes consultent votre site que tout ce qui vous vient à l’esprit mérite d’être dit. Vous devez vous rappelez que les « retweets », les commentaires et les « J’aime » ne donnent pas automatiquement une légitimité à ce que vous postez. Dieu voit la motivation de votre cœur et ne se laisse jamais abuser par un post bien conçu. 1 Samuel 2.3 nous met en garde : « Que cessent donc vos paroles hautaines et les bravades sortant de votre bouche ! Car l’Éternel est un Dieu qui sait tout, c’est lui qui pèse les actes des humains. »

5. Les médias sociaux peuvent déformer notre conception des relations

Il y a de nombreux avantages aux médias sociaux dans le domaine des relations, mais aussi un inconvénient. Il est facile de suivre sur les réseaux sociaux ceux que nous aimons (peut-être trop facile ?). Continuez-vous à avoir des conversations profondes et significatives en tête à tête ? Il est facile de suivre sur Internet de nombreuses personnes que vous aimez – et de nombreuses personnes que vous ne connaissez même pas (peut-être trop ?). Êtes-vous tellement débordé par les détails relatifs aux 300 personnes que vous suivez virtuellement que vous avez du mal à aimer les 10 personnes que vous côtoyez semaine après semaine ? Nous pouvons rapidement devenir des consommateurs d’informations au lieu d’aimer les gens. Connaître la vie de quelqu’un et tout partager au sujet de votre propre vie via les médias sociaux n’est pas la même chose que d’être un véritable ami. Bien sûr Jésus est l’exemple parfait du véritable ami. Il dit : « Voici quel est mon commandement : aimez-vous les uns les autres comme moi-même je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » L’amitié est plus que la somme des mises à jour et photos que vous pouvez trouver sur les réseaux sociaux. L’amitié implique le sacrifice. Elle consiste à porter les fardeaux les uns des autres. Ce n’est pas quelque chose de virtuel – elle doit être tangible.

facebook google twitter
selfie, séduction, kristen clark

Pourquoi les chrétiennes postent des selfies aguichants

songs of saplings, dana dirksen

Enseigner la théologie aux enfants, c’est possible... gratuitement !