Gospel Mag » Pensées

4 février 2023

« Elles vous serviront de refuge contre le vengeur du sang. » Josué 20.3

On dit que les villes de refuge du pays de Canaan étaient arrangées de telle sorte que quiconque pouvait les atteindre en une demi-journée au plus. De la même manière, la parole de notre salut est toujours près de nous. Jésus est un Sauveur proche, et le chemin est court pour aller vers lui. Il suffit simplement de renoncer à notre propre mérite, et de nous saisir de Jésus pour qu’il soit notre tout en tout.

Il paraît que les routes qui menaient aux villes de refuge étaient continuellement entretenues. Un pont enjambait toute rivière qu’il fallait traverser, et l’on avait ôté toute obstruction, de sorte à ce que le fuyard puisse avoir un accès aisé vers la ville. Une fois par an, les anciens du peuple empruntaient ces routes et s’assuraient de leur bon état, afin que rien ne vienne empêcher la fuite de quiconque et, par quelque retard, ne l’amène à être rattrapé et mis à mort.

Comme les promesses de l’Évangile ôtent avec grâce les pierres d’achoppement de notre chemin ! Partout où se trouvaient une bifurcation ou un embranchement, des panneaux avaient été fixés, indiquant la direction de la ville de refuge. C’est ici une image de la route vers Jésus-Christ. Il ne s’agit pas de la route longue et sinueuse de la loi, qui enjoint d’obéir à ceci, à cela et à beaucoup d’autres choses encore. C’est une voie droite : « Crois, et tu vivras. »

C’est une voie si difficile qu’aucun homme empreint de justice de soi ne peut y avancer. Elle est pourtant tellement aisée que tout homme pécheur, qui reconnaît son état de péché, y trouve la voie vers le ciel. Dès que le meurtrier atteignait les limites de la ville, il était en sécurité. Il n’avait pas besoin pour cela d’aller jusqu’au cœur de la ville, mais déjà les quartiers périphériques lui suffisaient pour sa protection.

Apprenez de cela que, si vous touchez seulement la frange du vêtement de Christ, vous serez guéri. Si vous vous saisissez seulement de lui avec une foi aussi minuscule qu’un grain de sénevé, vous serez en sécurité. Seulement, ne perdez pas de temps. Ne batifolez pas le long du chemin, car le vengeur de sang a le pied agile. Il se peut qu’il soit déjà sur vos talons en cette heure calme du soir.

Charles Spurgeon

Ce site utilise uniquement les témoins (cookies) nécessaires.
i J’ai compris