Gospel Mag

pensées, charles spurgeon

16 janvier 2019

« Le Messie sera retranché. » Daniel 9.26

Béni soit le Seigneur, car il n’y avait en lui aucune raison pour qu’il meure. Le péché ne le salissait pas, ni dans sa forme originale, ni dans les actes eux-mêmes. La mort n’avait donc aucune revendication vis-à-vis de lui. Personne ne pouvait lui ôter la vie en toute justice, car il n’avait jamais fait aucun mal à quiconque. Personne non plus n’aurait pu lui ôter la vie, même de force, à moins que Jésus ne s’abandonne lui-même à la mort.

Mais voici, un homme pèche, et un autre souffre. Nous avons offensé la justice, mais il lui a donné satisfaction. Des fleuves de larmes, des montagnes de sacrifices, des océans de sang ou des masses d’encens n’avaient aucun pouvoir pour faire disparaître le péché. Mais Jésus fut retranché pour nous, et la cause de la colère fut aussi retranchée immédiatement, car il ôta le péché pour toujours. Quelle sagesse se manifeste dans cette substitution qu’elle conçut comme voie sûre et rapide d’expiation ! La condescendance divine se révèle quand elle envoie le Messie, le Prince, pour porter une couronne d’épines et mourir sur la croix ! L’amour se dévoile en conduisant le Rédempteur à donner sa vie pour ses ennemis !

Il ne suffit cependant pas d’admirer le spectacle de l’homme innocent qui verse son sang pour les coupables. Nous devons nous assurer que nous bénéficions de cette expiation.

La mort du Messie visait tout spécialement le salut de son Eglise. Notre partage est-il parmi ceux pour qui il donna sa vie en rançon ? Le Seigneur Jésus est-il notre représentant ? Sommes-nous guéris par ses meurtrissures ? Quel désastre que de ne pas bénéficier des bienfaits de son sacrifice. Mieux vaudrait pour nous que nous ne soyons jamais nés.

Tout aussi solennelle que soit la question, il est heureusement possible d’y répondre avec clarté et sans se tromper. Jésus est un Sauveur très réel pour quiconque croit en lui. Le sang de la réconciliation s’est répandu sur tous ceux qui sont dans ce cas. Que tout homme qui se confie dans le mérite de la mort du Messie se réjouisse à toute pensée de lui, et qu’une sainte gratitude le conduise à se consacrer pleinement à sa cause.

Charles Spurgeon

i En naviguant sur nos sites, vous acceptez l’utilisation de cookies. Accepter