Gospel Mag

 

Gospel Mag

pensées, charles spurgeon

27 juin 2017

« Que chacun demeure dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé. » 1 Corinthiens 7.20

Certains entretiennent l’idée insensée que la seule manière dont ils peuvent vivre pour Dieu consiste à devenir pasteur ou missionnaire. Hélas, combien de chrétiens seraient disqualifiés de toute occasion d’exalter le Très-Haut si cela était le cas !

Ami bien-aimé, l’office n’est rien en soi, mais le sérieux et la consécration sont tout. La position n’est rien, mais c’est la grâce qui nous permet de glorifier Dieu. Dieu se glorifie des plus sûrement dans l’échoppe du cordonnier, où l’ouvrier pieux chante l’amour de son Sauveur alors qu’il manie le poinçon. Le Seigneur se glorifie beaucoup plus en réalité dans un tel lieu que dans les presbytères où une religiosité fonctionnaire accomplit le minimum de ses devoirs.

Le chauffeur le moins érudit glorifie le nom de Jésus alors qu’il conduit son véhicule et bénit Dieu ou quand il parle de lui à son semblable sur le bord de la route. Il le fait tout autant que l’évangéliste qui, comme un fils du tonnerre, parcourt le pays et fait retentir l’Évangile. Dieu se glorifie par notre service pour lui dans la vocation qu’il nous a adressée.

Prenez garde, ami lecteur, de ne pas abandonner le sentier du devoir en quittant votre occupation. Veillez à ne pas déshonorer la foi que vous professez dans l’accomplissement de la tâche qui vous est assignée. Pensez peu de choses exaltées sur vous-même mais ne méprisez pas la vocation professionnelle que Dieu vous a accordée. L’Évangile peut sanctifier tout métier légitime en vue des buts les plus nobles.

Ouvrez la Bible et vous verrez que les plus basses formes de travail y sont liées aux actions les plus intrépides de la foi, ou à des hommes et des femmes dont la vie s’est révélée des plus illustres pour la foi. Contentez-vous donc de votre vocation.

Quelle que soit la position ou le métier que Dieu vous ait donnés, demeurez-y, à moins que vous soyez tout à fait sûr qu’il vous appelle à autre chose. Que votre principal souci soit de glorifier Dieu au maximum de votre capacité là où vous êtes. Emplissez de sa louange le domaine présent où vous vous trouvez et, s’il a besoin de vous en une autre voie, il vous le montrera. Déposez ce soir toute ambition frustrée et saisissez-vous d’un contentement empli de paix.

Charles Spurgeon