Gospel Mag » Pensées

18 octobre 2019

« Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices. » 1 Samuel 15.22

Saül avait reçu l’ordre de dévouer les Amalécites et leur bétail par interdit. Au lieu de cela, il préserva la vie du roi et permit au peuple de prendre le meilleur du bétail. Lorsque Samuel lui demanda des comptes pour cela, il déclara avoir agi ainsi dans le but d’offrir un sacrifice à Dieu. Mais le prophète lui répondit immédiatement en lui assurant que les sacrifices ne devaient jamais servir d’excuse pour se rebeller ouvertement contre la volonté révélée de Dieu.

La phrase que nous méditons ce soir devrait être imprimée en caractères dorés et placée devant le regard de notre génération idolâtre, si amourachée des finesses de l’adoration de soi et pourtant tellement oublieuse des commandements de Dieu. Gardez continuellement à l’esprit le fait que demeurer exactement dans la voie des ordres de votre Sauveur vaut mieux que n’importe quelle forme extérieure de religion.

Obéir à ses préceptes d’une oreille attentive vaut mieux qu’amener la graisse des béliers ou n’importe quelle autre chose précieuse sur son autel. Si vous n’obéissez pas au moindre des commandements que Christ donna à ses disciples, je vous supplie de mettre un terme à votre désobéissance. Toutes les prétentions par lesquelles vous vous targuez d’être attaché à votre Maître, ainsi que toutes les actions dévotes que vous pouvez accomplir, ne parviendront jamais à effacer la désobéissance.

« Obéir », même pour la chose la plus infime et insignifiante, « vaut mieux que les sacrifices », quelle qu’en soit la solennité. Ne parlez pas de chants grégoriens, de chasubles somptueuses, d’encens ou de bannières. La première chose que Dieu exige de son enfant est l’obéissance. Même si vous donniez votre corps pour être brûlé, ou si vous abandonniez tous vos biens pour nourrir les pauvres, si cependant vous n’obéissez pas aux préceptes du Seigneur, toutes vos actions ostentatoires ne vous serviront de rien.

Se laisser enseigner comme un petit enfant est une attitude bénie, mais il est plus béni encore, une fois que l’on a appris la leçon, de la mettre en pratique avec exactitude. Combien de gens décorent leurs temples et leurs chapelles, habillent leurs prêtres, tout en refusant cependant d’obéir à la Parole du Seigneur ! Mon âme, n’entre pas dans leurs secrets.

Charles Spurgeon

i En naviguant sur nos sites, vous acceptez l’utilisation de cookies. Accepter