Gospel Mag

 
porno, addiction, tim challies

Pornolescence

Tim ChalliesVie chrétienne

Cela va prendre du temps – au moins des décennies – avant que nous ne puissions mesurer le coût de notre addiction culturelle à la pornographie. Mais en tant que chrétiens nous savons ce que cela implique d’altérer le plan sans ambiguïté de Dieu pour la sexualité : le coût sera élevé. Il ne saurait en être autrement.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

Nous savons tous que le prix sera élevé : familles brisées, parents désemparés, maris et femmes désabusés. Nous avons déjà vu beaucoup trop de situations tragiques. Nous savons que le prix sera élevé à cause des milliers de femmes qui sont contraintes d’avoir des relations sexuelles devant des caméras pour le plaisir d’autres personnes. C’est quelque chose d’écœurant. Un coût auquel on ne pense pas, mais qui deviendra évident avec le temps, c’est que la pornographie dérobe à des millions de jeunes chrétiens leurs meilleures années. La pornographie domine leur vie pendant leur adolescence et leur jeunesse. Elle contrôle leur vie pendant les années où ils ont beaucoup d’énergie et peu de responsabilités, où ils ont toute leur vie devant eux et des possibilités illimitées, où ils ébauchent la trajectoire du reste de leur vie. Leurs rêves et leurs aptitudes sont entravés et étouffés par leur persistance dans le péché.

La pornolescence est la période où quelqu’un éprouve de la culpabilité à cause de son péché, mais y est trop attaché pour y renoncer.

Tant de jeunes chrétiens ont retardé leur croissance spirituelle pendant ce que j’appelle la pornolescence. La pornolescence est la période où une personne est suffisamment mûre pour savoir que la pornographie est néfaste et lourde de conséquences, mais pas assez pour prendre des mesures concrètes contre elle. C’est la période où elle éprouve de la culpabilité à cause de son péché, mais y est trop attachée pour y renoncer. Il se peut qu’elle demande occasionnellement de l’aide, qu’elle installe un logiciel de filtrage (tout en gardant une solution de contournement au cas où son désir serait trop fort) ou qu’elle recherche un partenaire de croissance. Mais elle ne veut pas vraiment arrêter. Pas encore. Peut-être appelle-t-elle une amie à l’occasion ou envisage-t-elle de parler à une femme plus âgée de l’Église, mais son désir coupable finit par l’emporter sur son désir de sainteté. Alors elle continue, jour après jour.

C’est la pornolescence, la période entre le moment où l’on reconnaît la gravité du péché et celui où on le met réellement à mort, entre le moment où l’on prend conscience de son immoralité et celui où l’on s’engage à rester pur. Pour certaines personnes cela dure quelques jours, pour d’autres des années. Beaucoup de jeunes grandissent trop lentement aujourd’hui. Leur éveil sexuel se produit beaucoup trop tôt et dans de mauvaises conditions, et cela retarde toute autre forme d’éveil et de maturation. Cela retarde en particulier leur croissance spirituelle.

Dieu ne vous permettra pas de gravir des sommets spirituels alors que vous nourrissez votre âme des obscénités de la pornographie.

1 Thessaloniciens 4.3 est très clair : « Ce que Dieu veut, c’est que vous meniez une vie sainte : que vous vous absteniez de toute immoralité. » La croissance d’un chrétien en sainteté et son développement en maturité chrétienne sont directement et inextricablement liés à la pureté sexuelle. Une personne ne peut pas pleinement chercher Dieu si elle est en même temps accro à la pornographie. C’est l’un ou l’autre, pas les deux à la fois. On ne se moque pas de Dieu. Dieu ne vous permettra pas de gravir des sommets spirituels alors que vous nourrissez votre âme des obscénités de la pornographie. Dieu ne vous permettra pas de grandir en maturité chrétienne alors que vous vous complaisez dans votre interminable pornolescence.

Et je pense que le temps montrera que c’est une des conséquences les plus graves de la pornographie. Cela dérobe à beaucoup de jeunes chrétiens leurs meilleures années. Cela retarde leur croissance spirituelle et leur entrée dans le ministère et le service. Ces jeunes chrétiens représentent l’avenir de l’Église – ce sont de futurs anciens, de futurs diacres, de futures responsables de groupes de femmes, de futurs responsables de groupes de jeunes, de futurs moniteurs et monitrices d’école du dimanche, de futurs mentors, de futurs missionnaires, de futurs professeurs de théologie, de futurs défenseurs de la foi, de futurs présidents d’unions d’Églises, et ainsi de suite. Mais chaque fois qu’ils regardent une vidéo au contenu illicite, ils choisissent d’adorer un dieu plutôt que le seul vrai Dieu. Et pendant ce temps ils retardent leur entrée dans la maturité, les responsabilités et leur vocation.

Si c’est votre cas, entendez ma supplication : pour le bien de l’Église du Christ et par amour pour elle, mettez ce péché à mort. Faites-le pour le Christ, et faites-le pour nous.

facebook google twitter