Gospel Mag

 

Gospel Mag / Blog / La théologie de la mode – Pourquoi Dieu nous a-t-il habillés ?

La théologie de la mode – Pourquoi Dieu nous a-t-il habillés ?

Emily JensenMode

Lorsque j’ai demandé des suggestions sur les sujets à traiter dans mon blog, plusieurs de mes lectrices ont manifesté leur intérêt pour le sujet de la mode. Vous avez certainement lu dans mes pensées, car j’ai toujours voulu parler de la mode depuis que j’ai démarré ce blog, mais cela me semblait un énorme sujet à aborder. Alors que j’aime consulter les blogs consacrés à la mode, je savais que « From the Jensens » ne pourrait jamais devenir un blog où je pourrais parler régulièrement de mes nouvelles tenues.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

J’ai vraiment changé d’attitude vis-à-vis de la mode et des vêtements depuis maintenant un certain temps. Une partie de ce cheminement a été de comprendre les intentions originelles de Dieu concernant mes vêtements en tant que croyante, intentions toujours d’actualité.

Des vêtements pour nous couvrir

« Pourquoi Dieu a-t-il habillé les hommes à l’origine ? »

Après avoir péché, Adam et Ève éprouvèrent de la honte et fuirent la présence de Dieu. Ils prirent conscience de leur nudité. Les hommes ne pouvaient plus rester nus l’un devant l’autre ou devant un Dieu saint. Dieu vit leur tentative maladroite de se couvrir avec des feuilles de figuier et, dans sa grâce, versa le sang pour leur faire des vêtements. Il sacrifia des animaux et fit des vêtements de peaux pour couvrir Adam et Ève. Un des premiers signes évoquant la nécessité d’un sauveur et d’une expiation pour couvrir le péché…

Le but des vêtements était de couvrir ; ils révèlent donc la grâce de Dieu et annoncent l’Évangile. La condition normale d’Adam et Ève serait d’être habillés. Ils ne pourraient se montrer entièrement nus l’un à l’autre que dans le cadre de l’alliance du mariage. Cela ne reflète-t-il pas une vérité spirituelle ? Nos péchés ne sont acceptables devant Dieu que dans le cadre de son alliance avec nous, quand nous sommes revêtus du sang de Christ.

Mais peu après cet épisode, les vêtements ont été détournés de leur but initial.

Le but des vêtements n’était pas d’attirer l’attention sur nous-mêmes.
Le but des vêtements n’était pas de susciter la convoitise des autres.
Le but des vêtements n’était pas de nous élever au-dessus des autres.
Le but des vêtements n’était pas de gaspiller notre temps et notre énergie.
Le but des vêtements n’était pas de remplacer notre beauté intérieure.
Le but des vêtements n’était pas de contrôler ou d’humilier.
Le but des vêtements était d’annoncer l’Évangile.

Des vêtements qui nous mettent à part

Nous nous présentons habillés devant les autres. Et un jour, les croyants se présenteront devant Dieu dans les plus beaux vêtements jamais conçus – des robes de justice et des couronnes pour leur tête, couronnes qu’ils jetteront aux pieds de Jésus. Avant même de chercher à appliquer cette vérité à notre vie, nous devons la savourer parce qu’elle sert de référence à tout le reste. Le débat sur la mode concerne en réalité notre identité. Dans le cadre de notre vie chrétienne, il est important que nous n’oubliions pas nos vêtements spirituels et que nous nous identifiions avant tout à ceux-ci.

Dans la sphère spirituelle, ce que vous portez est important. Vous ne pouvez pas vous présenter devant Dieu avec les vêtements sales que vous portiez à votre naissance et espérer passer l’éternité avec lui. Vous devez mettre une nouvelle tenue, une tenue qui vous est fournie sur la base de ce que le Christ a accompli. Soyez donc rassurée, si vous avez une robe de justice, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter de la dernière mode. Le seul dont l’opinion soit vraiment importante s’est déjà déclaré satisfait. Dieu vous voit belle dans cette robe. Il vous voit comme il voit Jésus : douce, rayonnante, aimable et merveilleuse. Inutile d’attirer sur vous l’attention éphémère des autres, vous pouvez vous reposer sur ce que Jésus a déjà accompli en votre faveur.

Ces nouveaux vêtements (donnés sur la base du sang de Jésus à ceux qui se repentent de leurs péchés et croient) vous donnent accès au royaume de Dieu. Ils vous délivrent de la condamnation, de la colère de Dieu et de la punition du péché.
Ils vous rendent participante à l’héritage donné au Seigneur Jésus.
Ils ne peuvent vous être enlevés ni être ternis.
Ils ne vont pas s’abîmer ni passer de mode, ils dureront pour l’éternité.
Leur beauté est éternelle et ils ont été achetés au prix le plus élevé.

Des vêtements qu’il nous faut chérir

Si vous avez cette robe de justice, chérissez-la. C’est le seul vêtement vraiment important, le seul dont devrait dépendre votre identité. Ce que vous portez sur votre corps finira par s’abîmer et disparaître. Personne ne s’en souviendra. Mais la robe de justice a une valeur éternelle.

En tant que fille du roi, vous êtes mise à part.
Vous êtes dans le coup.
Vous êtes digne d’éloges.
Vous êtes juste et pure.

Rien de ce que vous avez fait ou ferez ne pourra tacher votre robe magnifique. Alors aimez-la, chérissez-la et soyez définie par elle. Et non par ce qui est dans votre armoire terrestre.

facebook google twitter
gospel, évangile, salut, vie éternelle

Le Gospel

valérie bénita, modeste paris

Interview avec Valérie Bénita, la co-fondatrice de Modeste Paris