Gospel Mag

 

Gospel Mag / Blog / Cinq façons de le repousser (sans l’écraser)

Cinq façons de le repousser (sans l’écraser)

Paula Hendricks MarstellerRelations

Ces dernières semaines nous avons parlé du flirt : ce qu’est le flirt, ce que les garçons chrétiens pensent du flirt, et comment attirer l’attention d’un garçon qui aime Dieu sans recourir au flirt.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

Mais si vous avez le problème inverse… Si les garçons que vous n’aimez pas sont toujours ceux qui vous invitent à sortir avec eux. Comment les repousser sans… les écraser ?

C’est la question que l’une de vous a récemment posée :

J’ai 15 ans, et j’aime traîner avec les garçons. Sauf que chaque fois que j’essaie d’être gentille avec un garçon, il tombe amoureux de moi et cela complique notre relation. Je deviens parano et me sens mal à l’aise, même si j’essaie de rester fidèle à mes principes. Je finis toujours par regretter de m’être montrée sympa avec un garçon, mais je ne veux pas exclure tous les garçons de ma vie simplement parce qu’ils n’arrivent pas à contrôler leurs hormones. Voici ma question : si je sais qu’un garçon m’aime alors que moi je ne l’aime pas, y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour éviter un drame ?

En fait oui, il y a cinq choses que tu peux faire :

  1. Prie. Demande à Dieu de te montrer le bon moment et la bonne manière de dire gentiment ce que tu penses à ce garçon.
  2. Dis la vérité. Un des plus grands regrets de mon adolescence est que je pensais que mentir ou cacher la vraie raison pour laquelle je n’aimais pas un garçon le protègerait. Faux ! En réalité, c’était toujours mieux pour lui que je lui dise la vérité. Proverbes 24.26 l’exprime de cette manière : « Celui qui répond franchement donne une preuve de son amitié. » Évite les réponses chrétiennes toutes faites comme : « Dieu m’a dit » ou « Je ne suis pas en paix ». S’il existe une autre raison – une raison qui pourrait l’aider à prendre concience dans quel domaine il a besoin de grandir – dis-le lui d’une façon directe et amicale. Ne lui dis pas ce que tu penses qu’il veut entendre. Dis-lui la vérité.
  3. Demande-lui si tu l’as induit en erreur. S’il dit « oui », demande-lui ce qui précisément l’a induit en erreur. Ne te défends pas ; écoute et tiens compte de ce qu’il dit, afin de ne pas commettre la même erreur une deuxième (ou une septième !) fois.
  4. Encourage-le autant que possible. Même si tu ne l’aimes pas, tu peux lui dire que tu es fière qu’il s’intéresse à toi ! Plus que cela, il lui a fallu une sacrée dose de courage pour exprimer ses sentiments et te demander de sortir avec lui. Dis-lui à quel point tu es impressionnée et que tu espères que ta réponse ne l’empêchera pas de s’intéresser à la bonne personne au bon moment.
    De plus, dis-lui bonjour la prochaine fois que tu le verras ! Il va probablement se sentir stupide en ta présence, c’est pourquoi ce simple geste lui fera du bien.
  5. Fais confiance à la souveraineté de Dieu. Repousser un garçon peut être douloureux pour une fille. Voici la lettre qu’une amie m’a écrite après que j’aie repoussé un garçon. J’espère qu’elle t’encouragera autant qu’elle m’a encouragée moi-même.
N’aie pas peur de briser le cœur de quelqu’un. Dieu se sert des peines de cœur d’une manière extraordinaire.
Ce n’est pas un péché de rejeter quelqu’un. Sache que, quoi qu’il arrive, Dieu est également maître de sa vie. Si tu ne ressens pas le même désir d’aller plus loin, alors le repousser est la meilleure chose que tu puisses faire pour lui.
Dans l’éternité, je crois que vous sourirez tous les deux quand vous regarderez en arrière et comprendrez ce que Dieu était en train de faire ce jour-là.

Selon toi, laquelle de ces choses serait la plus importante pour toi si tu étais un garçon repoussé par une fille ?

facebook google twitter
clans, amis, trillia newbell

Les dangers de l’esprit de clan

concours de beauté, paula hendricks

Quatre autres choses que j’ai apprises en participant à un concours de beauté