Gospel Mag » Blog » Ma prière pour votre mariage

mariage, divorce, famille, vie brisée

Ma prière pour votre mariage

Mo Isom AikenMariage

Dans une culture de divorce, de cœurs et de familles brisés, la douleur semble prévaloir sur la raison d’être. L’écho des blessures au sein des foyers résonne tellement fort qu’il est difficile d’entendre l’espérance. Et un silence dangereux semble toujours rôder là où il y a des tensions, attendant l’occasion pour lui de rendre muettes les demandes de pardon et d’étouffer les appels à la conversation.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

J’ai grimpé les paliers d’un arbre généalogique aux branches cassés. J’ai vu le mariage de mes parents se briser suite au suicide de mon père. A vrai dire, j’ai constaté que notre monde était brisé bien avant que la gâchette du pistolet ne fut tirée.

Le monde voudrait nous faire croire que si des échardes et des feuilles mortes sont les seules choses que nous avons connues, alors notre mariage est destiné au même sort. Que l’arbre généalogique que nous venons de planter par notre union est voué à se plier dans les tempêtes et à se briser dans le froid. Que lorsque le bonheur conjugal se transforme en « Qu’est-ce-que j’ai loupé ? », qu’il n’y a qu’une seule échappatoire : sauter de branches en branches et fuir.

Je prie que vous restiez.

Je prie que vous ne fuirez pas, même si vos pieds sont en loque et votre cœur endolori.

Je prie que vous vous détournerez du monde et vous tournerez vers la Parole.

Ses pages vivantes sont faites du même bois qui grince sous vos pieds.

Je prie que vous trouviez du repos en vous rappelant à vous-mêmes de ce que Dieu a pris soin des graines qui ont façonné votre amour.

Qu’il était présent dans l’alliance : la plantation de votre arbre.

Qu’Il a été à vos côtés pendant votre croissance et qu’Il a tenu vos racines fermement à travers les tempêtes.

Et bien que les vents de la vie aient brisé des branches et tordu des vignes, Il vous a soutenu au fil des jours.

Je prie que vos mains et vos pieds, fatigués et boursouflés à force d’escalader et de s’agripper à votre amour fugace, retrouvent le chemin qui les unit.

Je prie que vos genoux deviennent calleux à force de plier dans la prière pour votre partenaire.

Je prie pour que vos mains usées se retrouvent dans les paumes de l’autre.

Mais surtout, je prie pour que vos pieds fatigués soient lavés.

Non pas lavés par un inconnu suffisamment attrayant pour apaiser votre angoisse, mais par l’un l’autre.

Femmes, je prie que vous pliiez le genou pour laver les pieds de votre mari.

Maris, je prie que vous vous agenouilliez devant votre femme et de laver les siens.

Au travers de l’Écriture, c’est un portrait d’humilité et de servitude qui est dépeint pour nous à travers le Christ dans le lavement des pieds. Au début du livre de Jean, on observe que Marie lave les pieds de Jésus. Jean 12.1-3 (BDS) se lit comme suit :

« Six jours avant la Pâque, Jésus se rendit à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait ressuscité. On prépara là un festin en son honneur. Marthe s’occupait du service, et Lazare avait pris place à table avec Jésus. Marie prit alors un demi-litre de nard[a] pur, un parfum très cher : elle le répandit sur les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux. Toute la maison fut remplie de l’odeur de ce parfum. »

Maris et femmes, ayez toujours envers l’un l’autre l’attitude de Marie.

Dans un monde plein d’attentes et d’ambitions égoïstes, ne manquez jamais de vous agenouiller devant le Trône de Grâce, offrant tout ce que vous avez par profond respect pour le Christ.

Ne manquez jamais de vous agenouiller devant l’un l’autre dans l’humilité et l’amour sacrificiel, offrant tout ce que vous avez pour votre promis(e).

Que votre engagement envers votre époux ou épouse (physique, mental, émotionnel et spirituel) reflète toujours votre engagement envers le Christ.

Que ces engagements demeurent votre priorité, peu importe vos circonstances ou difficultés.

Que votre quête de la volonté indéfectible de Dieu dans votre vie puisse vous guider à travers les étapes de votre cheminement en tant qu’une seule chair.

Et lorsque le monde autour est difficile et que vos pieds se lassent, puissiez-vous toujours revenir à cet « amour-alliance », qui est la fondation de votre union.

Un peu plus loin dans l’évangile de Jean, il nous est offert une image complète de l’amour du Christ lorsque celui-ci, dont les pieds avaient été lavés, s’agenouillait pour laver les pieds de ses disciples. Alors que l’Écriture raconte l’histoire de la soumission et de l’amour de Jésus pour son Épouse, son Église, l’un des passages les plus poignants se fraye un chemin à travers le récit. Jean 13.1 (S21) nous dit avec douceur :

« Ayant aimé ceux qui lui appartenaient dans le monde, il les aima jusqu’à l’extrême. »

Maris et femmes, aimez-vous jusqu’à l’extrême.

Apprenez chaque jour ce que s’aimer de la manière dont Christ a aimé l’Église signifie.

Et quand vous vous décevrez l’un l’autre, pardonnez-vous jusqu’à l’extrême.

Quand vous vous serez lassés l’un de l’autre, demander la force jusqu’à l’extrême.

Quand vous vous réjouirez l’un de l’autre, accrochez-vous à la fidélité jusqu’à l’extrême.

Quand vous vous stimulerez dans la foi, grandissez jusqu’à l’extrême.

Et lorsque vous apprendrez à aimer ceux qui sont dans le monde, aimez-les jusqu’à l’extrême.

Que votre arbre généalogique soit renforcé et fortifié par les tempêtes qui l’auront altéré et par la grâce étonnante qu’il aura trouvée.

Amen.

  • Source : MoIsom.com
  • Traduction : Sandra ZARAGOZA
facebook google twitter
i En naviguant sur nos sites, vous acceptez l’utilisation de cookies. Accepter