Gospel Mag

 
bible en un an

La Bible en 1 an

Genèse 21

1 L’Eternel intervint en faveur de Sara comme il l’avait annoncé et il accomplit pour elle ce qu’il avait promis. 2 Elle devint enceinte et, au temps promis par Dieu, elle donna un fils à Abraham, bien que celui-ci fût très âgé. 3 Il appela ce fils qui lui était né de Sara : Isaac (Il a ri). 4 Il le circoncit à l’âge de huit jours, comme Dieu le lui avait ordonné. 5 Abraham avait cent ans au moment de la naissance d’Isaac. 6 Sara dit alors : Dieu m’a donné une occasion de rire, et tous ceux qui l’apprendront riront à mon sujet. 7 Elle ajouta : Qui aurait dit à Abraham qu’un jour Sara allaiterait des enfants ? Et cependant, je lui ai donné un fils dans sa vieillesse. 8 L’enfant grandit et Sara cessa de l’allaiter. Le jour où l’on sevra Isaac, Abraham fit un grand festin. 9 Sara vit rire le fils qu’Agar l’Egyptienne avait donné à Abraham. 10 Alors elle dit à Abraham : Chasse cette esclave et son fils, car le fils de cette esclave ne partagera pas l’héritage avec mon fils Isaac. 11 Cette parole affligea beaucoup Abraham, à cause de son fils. 12 Mais Dieu lui dit : Ne t’afflige pas à cause du garçon et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera. Car c’est par Isaac que te sera suscitée une descendance. 13 Néanmoins, je ferai aussi du fils de l’esclave l’ancêtre d’un peuple, car lui aussi est issu de toi. 14 Le lendemain, de bon matin, Abraham prépara du pain et une outre d’eau qu’il donna à Agar en les plaçant sur son épaule ; il lui donna aussi l’enfant et la congédia. Elle partit à l’aventure et s’égara dans le désert de Beer-Sheva. 15 L’eau qui était dans l’outre s’épuisa, alors elle laissa l’enfant sous un buisson 16 et alla s’asseoir à l’écart, à une centaine de mètres plus loin, car elle se disait : Je ne veux pas voir mourir mon enfant. Elle resta assise en face de lui, gémissant et pleurant. 17 Dieu entendit la voix du garçon et l’ange de Dieu appela Agar du haut du ciel et lui dit : Qu’as-tu, Agar ? N’aie pas peur, car Dieu a entendu le garçon là où il est. 18 Lève-toi, relève le garçon et prends-le par la main, car je ferai de lui un grand peuple. 19 Dieu lui ouvrit les yeux, et elle aperçut un puits. Elle alla remplir d’eau son outre et donna à boire au garçon. 20 Dieu fut avec lui. Il grandit et vécut dans le désert où il devint un chasseur à l’arc. 21 Il s’établit dans le désert de Parân, et sa mère choisit pour lui une femme du pays d’Egypte. 22 A la même époque, Abimélek accompagné de Pikol, chef de son armée, vint trouver Abraham et lui dit : Dieu fait réussir tout ce que tu entreprends. 23 Maintenant donc, jure-moi ici par le nom de Dieu de ne trahir ni moi, ni mes enfants, ni ma descendance, mais d’agir envers moi et envers ce pays où tu séjournes avec la même bonté dont j’ai usé envers toi. 24 Abraham répondit : Oui, je le jure. 25 Il saisit l’occasion pour lui faire des doléances au sujet d’un puits dont les serviteurs d’Abimélek s’étaient emparés. 26 Abimélek lui répondit : J’ignore qui a fait cela. Toi-même, tu ne m’en avais pas informé et je l’apprends aujourd’hui. 27 Abraham choisit des moutons, des chèvres et des bovins et en fit cadeau à Abimélek et tous deux conclurent ensemble une alliance. 28 Puis Abraham mit à part sept jeunes brebis du troupeau. 29 Abimélek lui demanda : Pourquoi as-tu mis ces sept brebis à part ? 30 Il répondit : Accepte ces sept jeunes brebis de ma main : cela me servira d’attestation que c’est bien moi qui ai fait creuser ce puits. 31 C’est pourquoi on a appelé ce lieu-là Beer-Sheva (le Puits du serment), parce que c’est là que tous deux prêtèrent serment. 32 Ainsi ils firent alliance à Beer-Sheva, puis Abimélek partit avec Pikol, le chef de son armée, et ils s’en retournèrent au pays des Philistins. 33 Abraham planta un tamaris à Beer-Sheva et il invoqua l’Eternel, le Dieu d’éternité. 34 Il séjourna encore longtemps au pays des Philistins.

Matthieu 20

1 Voici, en effet, à quoi ressemble le royaume des cieux : un propriétaire sort le matin de bonne heure afin d’embaucher des ouvriers pour travailler dans son vignoble. 2 Il convient avec eux de leur donner comme salaire une pièce d’argent pour la journée, puis il les envoie dans sa vigne. 3 Vers neuf heures du matin, il sort de nouveau et en aperçoit d’autres qui se tiennent sur la place du marché sans rien faire. 4 Il leur dit : « Vous aussi, allez travailler dans ma vigne et je vous paierai correctement. » 5 Ils y vont. Il sort encore vers midi, puis vers trois heures de l’après-midi et, chaque fois, il agit de la même manière. 6 Enfin, étant ressorti à cinq heures du soir, il en trouve encore d’autres sur la place. Il leur dit : « Pourquoi restez-vous ainsi toute la journée à ne rien faire ? 7 – C’est que personne ne nous a embauchés. ?Eh bien, vous aussi, allez travailler dans ma vigne ! » 8 Le soir, le propriétaire du vignoble dit à son administrateur : « Fais venir les ouvriers et donne-leur la paye. Tu commenceras par ceux qui ont été engagés les derniers, pour finir par les premiers. » 9 Les ouvriers embauchés à cinq heures du soir se présentent d’abord et touchent chacun une pièce d’argent. 10 Puis vient le tour des premiers engagés : ils s’attendent à recevoir davantage, mais eux aussi touchent chacun une pièce d’argent. 11 Lorsqu’ils la reçoivent, ils manifestent leur mécontentement à l’égard du propriétaire : 12 « Ceux-là sont arrivés les derniers, disent-ils, ils n’ont travaillé qu’une heure, et tu leur as donné autant qu’à nous qui avons travaillé dur toute la journée sous la forte chaleur. » 13 Mais le maître répond à l’un d’eux : « Mon ami, dit-il, je ne te fais pas le moindre tort. Une pièce d’argent : n’est-ce pas le salaire sur lequel nous étions d’accord ? 14 Prends donc ce qui te revient et rentre chez toi. Si cela me fait plaisir de donner au dernier arrivé autant qu’à toi, cela me regarde. 15 Ne puis-je pas disposer de mon argent comme je le veux ? Ou bien, m’en veux-tu pour ma bonté ? » 16 Voilà comment les derniers seront les premiers et comment les premiers seront les derniers. 17 Alors qu’il montait à Jérusalem, Jésus prit les Douze à part et leur dit, en cours de route : 18 Voici, nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme y sera livré aux chefs des prêtres et aux spécialistes de la Loi. Ils le condamneront à mort, 19 et le remettront entre les mains des païens pour qu’ils se moquent de lui, le battent à coups de fouet et le clouent sur une croix. Puis, le troisième jour, il ressuscitera. 20 Alors, la femme de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils. Elle se prosterna devant lui pour lui demander une faveur. 21 – Que désires-tu ? lui demanda-t-il. Elle lui répondit : Voici mes deux fils. Promets-moi de faire siéger l’un à ta droite, l’autre à ta gauche, dans ton royaume. 22 Jésus leur répondit : Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? ?Oui, lui répondirent-ils, nous le pouvons. 23 Alors Jésus reprit : Vous boirez, en effet, ma coupe, mais quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m’appartient pas de vous l’accorder. Ces places reviendront à ceux pour qui mon Père les a préparées. 24 En entendant cela, les dix autres s’indignèrent contre les deux frères. 25 Alors Jésus les appela tous auprès de lui et dit : Vous savez ce qui se passe dans les nations : les chefs politiques dominent sur leurs peuples et les grands personnages font peser sur eux leur autorité. 26 Qu’il n’en soit pas ainsi parmi vous. Au contraire : si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, 27 si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. 28 Car, de même, le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. 29 Lorsqu’ils sortirent de Jéricho, une grande foule suivit Jésus. 30 Deux aveugles étaient assis au bord du chemin. Quand ils entendirent que Jésus passait par là, ils se mirent à crier : Seigneur, Fils de David, aie pitié de nous ! 31 La foule les rabroua pour les faire taire, mais ils se mirent à crier de plus belle : Seigneur, Fils de David, aie pitié de nous ! 32 Jésus s’arrêta, les appela et leur demanda : Que voulez-vous que je fasse pour vous ? 33 – Seigneur, répondirent-ils, que nos yeux s’ouvrent ! 34 Pris de compassion pour eux, Jésus leur toucha les yeux. Aussitôt, ils recouvrèrent la vue et le suivirent.

Néhémie 10

1 A cause de tout cela, nous prenons un ferme engagement que nous mettons par écrit. L’acte scellé a été signé par nos dirigeants, nos lévites et nos prêtres. 2 Voici la liste de ceux qui apposèrent leur sceau sur les documents : Néhémie le gouverneur, fils de Hakalia, Sédécias, 3 Seraya, Azaria, Jérémie, 4 Pashhour, Amaria, Malkiya, 5 Hattoush, Shebania, Mallouk, 6 Harim, Merémoth, Abdias, 7 Daniel, Guinnethôn, Baruch, 8 Meshoullam, Abiya, Miyamîn, 9 Maazia, Bilgaï et Shemaya, les prêtres. 10 Pour les lévites : Josué, fils d’Azania, Binnouï, des descendants de Hénadad, Qadmiel, 11 et leurs collègues Shebania, Hodiya, Qelita, Pelaya, Hanân, 12 Michée, Rehob, Hashabia, 13 Zakkour, Shérébia, Shebania, 14 Hodiya, Bani et Beninou. 15 Les chefs du peuple qui signèrent furent : Pareosh, Pahath-Moab, Elam, Zatthou, Bani, 16 Bounni, Azgad, Bébaï, 17 Adoniya, Bigvaï, Adîn, 18 Ather, Ezéchias, Azzour, 19 Hodiya, Hashoum, Betsaï, 20 Hariph, Anatoth, Nébaï, 21 Magpiash, Meshoullam, Hézir, 22 Meshézabéel, Tsadoq, Yaddoua, 23 Pelatia, Hanân, Anaya, 24 Osée, Hanania, Hashoub, 25 Hallohesh, Pilha, Shobeq, 26 Rehoum, Hashabna, Maaséya, 27 Ahiya, Hanân, Anân, 28 Mallouk, Harim, Baana. 29 Se joignirent à eux le reste des Israélites, des prêtres, des lévites, les portiers, les musiciens, les desservants du Temple, tous ceux qui s’étaient séparés des peuples étrangers pour suivre la Loi de Dieu, de même que leurs femmes, leurs fils et leurs filles et tous ceux qui étaient en âge de comprendre. 30 Tous donnèrent leur soutien aux compatriotes les plus considérés d’entre eux. Ils promirent et s’engagèrent par serment à vivre en accord avec la Loi de Dieu donnée par l’intermédiaire de Moïse, son serviteur, à obéir à tous les commandements de l’Eternel, notre Seigneur, à ses articles de droit et à ses ordonnances et à les appliquer. 31 –Nous nous engageons en particulier, dirent-ils, à ne pas donner nos filles en mariage aux peuples étrangers qui sont dans le pays et à ne pas faire épouser leurs filles par nos fils ; 32 et à ne rien acheter le jour du sabbat et les jours de fête aux gens du pays si, ces jours-là, ils apportent des marchandises et toutes sortes de denrées à vendre. Tous les sept ans, nous laisserons reposer la terre et nous annulerons toutes les dettes. 33 De plus, nous nous imposons comme règle de donner obligatoirement chaque année une pièce d’argent de quatre grammes pour l’entretien et le culte du temple de notre Dieu, 34 pour les pains exposés devant l’Eternel, pour l’offrande permanente, pour l’holocauste perpétuel et celui des jours de sabbat, des nouvelles lunes et des fêtes, pour les choses consacrées, pour les sacrifices d’expiation des péchés d’Israël, et pour tout ce qui se fait dans le temple de notre Dieu. 35 Nous avons aussi tiré au sort quelles familles de prêtres, de lévites et de gens du peuple devaient apporter chaque année à date fixe au temple de notre Dieu, le bois destiné à brûler sur l’autel de l’Eternel, notre Dieu, comme cela est écrit dans la Loi. 36 Nous prenons aussi l’engagement d’apporter tous les ans au temple de l’Eternel les premières récoltes de notre sol et les premiers fruits de tous nos arbres, 37 d’y présenter les premiers-nés de nos fils et de notre bétail, comme il est écrit dans la Loi, et d’amener au temple de notre Dieu les premiers-nés de notre petit et de notre gros bétail, pour les remettre aux prêtres qui assurent le service dans le temple de notre Dieu. 38 Nous apporterons aux prêtres, dans les salles de notre Dieu, la pâte faite avec notre première farine, nos offrandes, des fruits de tous les arbres, du vin nouveau, de l’huile, et nous remettrons aux lévites la dixième partie des produits de nos terres. Ils viendront eux-mêmes prélever cette dîme dans toutes les localités où nous travaillons. 39 Un prêtre, descendant d’Aaron, accompagnera les lévites quand ceux-ci prélèveront la dîme, et ceux-ci apporteront la dîme de la dîme au temple de notre Dieu, dans les salles de l’annexe qui sert d’entrepôt. 40 Car les Israélites et les lévites apporteront dans ces salles leurs offrandes de blé, de vin nouveau et d’huile ; c’est dans ces locaux que sont entreposés les objets du sanctuaire et que se tiendront les prêtres qui font le service, les portiers et les musiciens. Ainsi, nous ne négligerons pas le temple de notre Dieu.

Actes 20

1 Quand le tumulte se fut apaisé, Paul convoqua les disciples pour les encourager. Puis il prit congé d’eux et partit pour la Macédoine. 2 En parcourant cette province, il eut de nombreuses occasions d’encourager les croyants. De là, il passa en Grèce 3 où il demeura trois mois. Au moment où il allait s’embarquer pour la Syrie, il apprit que les Juifs avaient formé un complot contre lui. Il décida alors de repasser par la Macédoine. 4 Ses compagnons étaient Sopater, fils de Pyrrhus, originaire de Bérée, Aristarque et Secondus de Thessalonique, Gaïus, de Derbé, Timothée, et enfin Tychique et Trophime de la province d’Asie. 5 Ils prirent les devants pour aller nous attendre à Troas. 6 Quant à nous, nous nous sommes embarqués à Philippes après la fête des Pains sans levain et, après une traversée de cinq jours, nous les avons rejoints à Troas où nous avons passé une semaine. 7 Le dimanche, nous étions réunis pour rompre le pain. Comme il devait partir le lendemain, Paul s’entretenait avec les assistants et prolongea son discours jusque vers minuit. 8 Nous étions réunis à l’étage supérieur de la maison, éclairé par de nombreuses lampes. 9 Un jeune homme nommé Eutychus s’était assis sur le rebord de la fenêtre et, comme Paul prolongeait encore l’entretien, il s’endormit profondément. Soudain, dans son sommeil, il perdit l’équilibre et tomba du troisième étage. Quand on le releva, il était mort. 10 Paul descendit, se pencha vers lui, le prit dans ses bras et dit : Ne vous inquiétez pas ! Il est encore en vie. 11 Il remonta, rompit le pain, mangea, et continua de parler jusqu’au point du jour. Puis il partit. 12 Quant au jeune homme, il fut ramené chez lui indemne, au grand réconfort de tous. 13 Pour nous, nous avons pris les devants, et nous nous sommes embarqués sur un bateau qui nous a amenés à Assos, où nous devions prendre Paul, conformément à ce qu’il avait décidé. Car il voulait faire la route à pied jusque-là. 14 Quand il nous eut rejoints à Assos, nous avons repris la mer ensemble. Après une escale à Mytilène, 15 nous avons passé le lendemain au large de Chio. Le jour suivant, nous jetions l’ancre à Samos et, un jour plus tard, nous abordions à Milet. 16 Paul avait, en effet, décidé de dépasser Ephèse sans s’y arrêter pour ne pas risquer de s’attarder dans la province d’Asie. Il se hâtait pour être à Jérusalem, si possible, le jour de la Pentecôte. 17 Pendant l’escale à Milet, il envoya quelqu’un à Ephèse pour demander aux responsables de l’Eglise de venir le rejoindre. 18 Quand ils furent arrivés auprès de lui, il leur dit : Vous savez comment je me suis comporté pendant tout le temps que j’ai passé parmi vous, depuis le jour de mon arrivée dans la province d’Asie. 19 J’ai servi le Seigneur en toute humilité, avec des larmes, au milieu d’épreuves suscitées par les complots des Juifs. 20 Vous savez aussi que, sans rien vous cacher, je vous ai annoncé et enseigné tout ce qui pouvait vous être utile, soit publiquement, soit dans vos maisons. 21 Sans cesse, j’ai appelé Juifs et Grecs à se tourner vers Dieu et à croire en Jésus, notre Seigneur. 22 Et maintenant, me voici en route pour Jérusalem. L’Esprit m’y oblige, mais j’ignore ce qui m’y arrivera. 23 Tout ce que je sais, c’est que le Saint-Esprit m’avertit de ville en ville que je dois m’attendre à être emprisonné et à connaître bien des souffrances. 24 Ma vie m’importe peu, je ne lui accorde aucun prix ; mon but c’est d’aller jusqu’au bout de ma course et d’accomplir pleinement le service que le Seigneur m’a confié c’est-à-dire de proclamer l’Evangile, ce message de la grâce de Dieu. 25 Et maintenant, je le sais : vous tous, au milieu de qui j’ai passé en prêchant le royaume de Dieu, vous ne me reverrez plus. 26 C’est pourquoi je vous le déclare solennellement aujourd’hui : je suis dégagé de toute responsabilité à votre égard, 27 car je vous ai annoncé tout le plan de Dieu, sans rien passer sous silence. 28 Veillez donc sur vous-mêmes et sur tout le troupeau de l’Eglise que le Saint-Esprit a confié à votre garde. Comme le berger le fait de son troupeau, prenez soin de l’Eglise de Dieu qu’il s’est acquise par son sacrifice. 29 Je le sais : quand je ne serai plus là, des loups féroces se glisseront parmi vous, et ils seront sans pitié pour le troupeau. 30 De vos propres rangs surgiront des hommes qui emploieront un langage mensonger pour se faire des disciples. 31 Soyez donc vigilants ! Rappelez-vous que, pendant trois années, la nuit comme le jour, je n’ai cessé de vous conseiller un à un, et parfois même avec larmes. 32 Et maintenant il ne me reste plus qu’à vous confier à Dieu et à sa Parole de grâce. Il a le pouvoir de vous faire grandir dans la foi et de vous assurer l’héritage qu’il vous réserve avec tous les membres de son peuple saint. 33 Je n’ai désiré ni l’argent, ni l’or, ni les vêtements de personne. 34 Regardez mes mains : ce sont elles, vous le savez bien, qui ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons. 35 Je vous ai montré partout et toujours qu’il faut travailler ainsi pour aider les pauvres. Souvenons-nous de ce que le Seigneur Jésus lui-même a dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. » 36 Après avoir ainsi parlé, Paul se mit à genoux et pria avec eux. 37 Tous, alors, éclatèrent en sanglots et ils se jetaient au cou de Paul pour l’embrasser. 38 Ce qui les affligeait surtout, c’était de l’avoir entendu dire qu’ils ne le reverraient plus. Puis ils l’accompagnèrent jusqu’au bateau.