Gospel Mag

bible en un an

La Bible en 1 an

2 Samuel 15

1 Après cela, Absalom se procura un char et des chevaux ainsi qu’une garde personnelle de cinquante hommes qui couraient devant son char. 2 Il se levait de bon matin et se postait au bord de la route qui conduisait à l’entrée de la ville. Chaque fois que passait un homme qui se rendait auprès du roi pour demander justice à propos d’un litige, Absalom l’interpellait et lui demandait : De quelle ville viens-tu ? L’autre répondait : Ton serviteur est de telle tribu d’Israël. 3 Alors Absalom lui disait : Ta cause est juste et tu es dans ton bon droit, mais vois-tu, personne ne t’écoutera chez le roi. 4 Puis il ajoutait : Ah ! si je rendais la justice dans ce pays ! Tous ceux qui seraient en litige ou en procès viendraient me trouver et je leur ferais justice ! 5 Quand quelqu’un s’approchait pour s’incliner devant lui, il lui tendait la main, le saisissait et l’embrassait. 6 Absalom agissait ainsi envers tous ceux d’Israël qui se rendaient auprès du roi pour demander justice. De cette manière, il conquit insidieusement les suffrages des gens d’Israël. 7 Au bout de quatre ans, Absalom dit au roi : Permets-moi d’aller à Hébron pour accomplir un vœu que j’ai fait à l’Eternel. 8 En effet, pendant son séjour à Gueshour en Syrie, ton serviteur a fait ce vœu : Si l’Eternel me laisse retourner à Jérusalem, je lui offrirai un sacrifice. 9 Le roi lui dit : Va en paix ! Absalom partit donc et se rendit à Hébron. 10 De là, il envoya des émissaires dans toutes les tribus d’Israël pour dire : Dès que vous entendrez une sonnerie de cor, vous pourrez dire : « Absalom est devenu roi à Hébron. » 11 Deux cents hommes de Jérusalem, invités par Absalom, partirent de bonne foi avec lui, sans se douter de ses intentions. 12 Pendant qu’Absalom offrait les sacrifices, il envoya chercher Ahitophel, le Guilonite, conseiller de David, dans la ville de Guilo. Ainsi la conjuration devint puissante et le parti d’Absalom fut de plus en plus nombreux. 13 On vint annoncer à David que les Israélites prenaient parti pour Absalom. 14 Alors David dit à tous ses ministres qui étaient avec lui à Jérusalem : Allons, fuyons au plus vite, sans quoi personne n’échappera à Absalom. Hâtez-vous de partir, sinon il nous prendra de vitesse et nous rattrapera ; il nous précipitera alors dans le malheur et massacrera toute la population de la ville. 15 Les ministres lui dirent : Quelle que soit la décision que prenne notre seigneur le roi, nous sommes là à sa disposition. 16 Le roi partit à pied, suivi de tous ses proches. Il ne laissa que dix épouses de second rang pour garder le palais. 17 Il sortit accompagné de toute la population, et ils firent halte près de la dernière maison de la ville. 18 Tous ses fonctionnaires marchaient à ses côtés, ainsi que sa garde personnelle composée des Kérétiens et des Pélétiens, tandis que les six cents Gathiens, qui l’avaient suivi depuis Gath, précédaient le roi. 19 Le roi demanda à Ittaï, le chef des Gathiens : Pourquoi veux-tu venir, toi aussi avec nous ? Rebrousse chemin et reste avec le nouveau roi ! Après tout, tu es un étranger ici et tu es en exil loin de ta patrie. 20 Tu n’es à mon service que depuis peu de temps, alors pourquoi t’entraînerais-je aujourd’hui dans une aventure ? Moi-même je m’en vais sans savoir où. Retourne plutôt et emmène tes compagnons avec toi ! Que l’Eternel te témoigne sa grande bonté ! 21 Mais Ittaï répondit au roi : Aussi vrai que l’Eternel est vivant et que mon seigneur le roi est vivant, ton serviteur restera avec mon seigneur le roi partout où il ira, soit pour mourir, soit pour vivre. 22 David lui répondit : C’est bon ! Va donc et passe devant ! Ittaï de Gath passa devant avec tous ses hommes et tous les membres de leurs familles. 23 A mesure que la troupe passait, toute la population du pays se lamentait à grands cris. Le roi franchit la vallée du Cédron avec toute sa suite et s’avança sur la route qui mène au désert. 24 Tsadoq vint aussi avec tous les lévites qui portaient le coffre de l’alliance de Dieu. Ils déposèrent le coffre de Dieu à terre tandis qu’Abiatar offrait des sacrifices jusqu’à ce que toute la population eut fini de sortir de la ville. 25 Mais le roi dit à Tsadoq : Ramène le coffre de Dieu dans la ville. Si l’Eternel m’est favorable, il me fera revenir et me permettra de revoir le coffre ainsi que le sanctuaire. 26 Si, par contre, il déclare : « Je ne prends plus plaisir en toi », eh bien, qu’il me traite comme bon lui semblera. 27 Le roi dit encore au prêtre Tsadoq : N’es-tu pas un prophète ? Retourne tranquillement dans la ville et que ton fils Ahimaats et Jonathan, fils d’Abiatar, vos deux fils vous accompagnent. 28 Quant à moi, j’attendrai aux défilés du désert jusqu’à ce que je reçoive un message de votre part qui me donne des nouvelles. 29 Ainsi Tsadoq et Abiatar rapportèrent le coffre de Dieu à Jérusalem et ils y restèrent. 30 Cependant David gravissait pieds nus et la tête voilée la montée des Oliviers, il s’avançait en pleurant. Tous ceux qui l’accompagnaient s’étaient aussi voilé la tête et montaient en pleurant. 31 On vint rapporter à David qu’Ahitophel s’était joint aux conspirateurs autour d’Absalom. David s’écria : O Eternel, rends les conseils d’Ahitophel inefficaces ! 32 Lorsque David eut atteint le sommet de la colline où l’on adore Dieu, Houshaï l’Arkien, son conseiller personnel, vint à sa rencontre, son vêtement déchiré et la tête couverte de poussière. 33 David lui dit : Si tu me suis, tu me seras à charge. 34 Mais si, au contraire, tu retournes à la ville et si tu dis à Absalom : « Je suis ton serviteur, ô roi ! J’ai été jusqu’ici au service de ton père, mais maintenant c’est toi que je veux servir », tu pourras contrecarrer en ma faveur les conseils d’Ahitophel. 35 De plus, tu auras l’appui des prêtres Tsadoq et Abiatar. Tu leur rapporteras tout ce que tu apprendras au palais royal. 36 Leurs deux fils, Ahimaats, fils de Tsadoq, et Jonathan, fils d’Abiatar, sont avec eux : vous me communiquerez par leur intermédiaire toutes les nouvelles que vous apprendrez. 37 Houshaï, l’ami de David, retourna donc en ville au moment où Absalom faisait son entrée à Jérusalem.

2 Corinthiens 8

1 Nous voulons vous faire connaître, frères et sœurs, la grâce que Dieu a accordée aux Eglises de Macédoine. 2 Elles ont été mises à l’épreuve par de multiples détresses, mais les croyants, animés d’une joie débordante et malgré leur extrême pauvreté, ont fait preuve d’une très grande générosité. 3 Ils sont allés jusqu’à la limite de leurs moyens, et même au-delà, j’en suis témoin ; spontanément 4 et avec une vive insistance, ils nous ont demandé la faveur de prendre part à l’assistance destinée à ceux qui, à Jérusalem, font partie du peuple saint. 5 Dépassant toutes nos espérances, ils se sont tout d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur et ensuite, conformément à la volonté de Dieu, ils se sont mis à notre disposition. 6 Aussi avons-nous encouragé Tite à mener à bonne fin chez vous cette œuvre de générosité qu’il avait si bien mise en train. 7 Vous êtes riches dans tous les domaines, qu’il s’agisse de la foi, de la parole ou de la connaissance, du zèle en toutes choses ou de l’amour qui, de notre cœur, a gagné le vôtre ; cherchez donc aussi à exceller dans cette œuvre de générosité. 8 Ce n’est pas un ordre que je vous donne, mais en mentionnant le zèle que d’autres ont déployé, je cherche à éprouver l’authenticité de votre amour. 9 Car vous savez comment notre Seigneur Jésus-Christ a manifesté sa grâce envers nous : lui qui était riche, il s’est fait pauvre pour vous afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis. 10 C’est donc un simple avis que je vous donne et c’est ce qui vous convient : en effet, n’avez-vous pas été les premiers, dès l’an dernier, non seulement à agir, mais à prendre l’initiative de ce projet ? 11 Achevez donc à présent de le réaliser ; menez-le à terme, selon vos moyens, avec le même empressement que vous avez mis à le décider. 12 Lorsqu’on donne de bon cœur, Dieu accepte ce don, en tenant compte de ce que l’on a, et non de ce que l’on n’a pas. 13 Il n’est pas question de vous réduire vous-mêmes à l’extrémité pour que d’autres soient soulagés, il s’agit simplement de suivre le principe de l’égalité. 14 Dans la circonstance présente, par votre superflu, vous pouvez venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. Aussi, par leur superflu, ils pourront un jour subvenir à vos besoins. Ainsi s’établit l’égalité, 15 suivant cette parole de l’Ecriture : Celui qui en avait ramassé beaucoup n’en avait pas de trop, et celui qui en avait ramassé peu n’en manquait pas. 16 Je remercie Dieu d’avoir inspiré à Tite autant d’empressement pour vous que j’en ai moi-même. 17 Non seulement il a accepté ma proposition de se rendre chez vous, mais il avait déjà décidé, avec un très grand empressement, de se rendre lui-même chez vous. 18 Nous envoyons avec lui le frère qui est apprécié dans toutes les Eglises pour son travail au service de l’Evangile. 19 Il a, de plus, été désigné par les Eglises pour être notre compagnon dans le voyage que nous entreprenons pour accomplir cette œuvre de générosité. C’est pour la gloire du Seigneur lui-même et pour manifester notre souci pour les autres que nous accomplissons ce service. 20 Nous tenons à éviter toute critique quant à notre manière de nous occuper de ces sommes importantes. 21 En effet, nous avons à cœur d’avoir une conduite irréprochable, non seulement devant le Seigneur, mais aussi devant les hommes. 22 Avec eux, nous envoyons encore ce troisième frère, dont nous avons eu bien des fois l’occasion d’apprécier le dévouement. Dans le cas présent, son empressement est d’autant plus vif qu’il a une pleine confiance en vous. 23 Ainsi, je vous recommande Tite comme mon compagnon et mon collaborateur auprès de vous, nos frères comme les délégués des Eglises, des hommes qui font honneur à Christ. 24 Donnez-leur donc la preuve, et par eux, à toutes les Eglises, que votre amour n’est pas un vain mot et que c’est à juste titre que nous nous sommes montrés fiers de vous devant eux.

Ézéchiel 22

1 L’Eternel m’adressa la parole et me dit : 2 Fils d’homme, porte un jugement sur la ville pleine de meurtres ! N’hésite pas à le faire et dénonce tous ses actes abominables. 3 Dis-leur : « Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel : Voilà une ville qui répand le sang au milieu d’elle pour faire venir le jour du jugement, et qui fabrique des idoles pour se rendre impure. 4 Tu t’es rendue coupable par le sang que tu as répandu et tu t’es rendue impure par les idoles que tu as fabriquées. Tu as ainsi précipité les jours de ton jugement et la fin de tes années arrive. C’est pourquoi je te livre aux outrages des autres peuples et aux railleries de tous les pays. 5 Ville impure, pleine de troubles, ceux qui sont près et ceux qui sont loin se moqueront de toi. 6 Voici : chez toi, tous les dirigeants d’Israël profitent de leur pouvoir pour commettre des meurtres. 7 Chez toi, on méprise père et mère. Chez toi, on maltraite l’étranger, on opprime l’orphelin et la veuve. 8 On méprise ce qui est saint, on profane les jours de sabbat. 9 Chez toi, il y a des gens qui calomnient leur prochain pour l’assassiner. Chez toi, les gens prennent part aux repas de sacrifices sur les montagnes. On fait des choses abominables au milieu de toi. 10 Chez toi, il y a des gens qui ont des relations sexuelles avec la femme de leur père ; chez toi, il y en a qui abusent d’une femme pendant son indisposition. 11 L’un commet des abominations avec la femme de son prochain, l’autre, abominable, déshonore sa belle-fille, un troisième viole sa sœur, fille de son père, chez toi. 12 Chez toi, on se laisse corrompre par des présents pour répandre le sang. Tu prêtes à un taux usuraire et tu exiges de l’intérêt. Tu extorques le bien de ton prochain par la violence, et moi, tu m’oublies, le Seigneur, l’Eternel, le déclare. 13 Mais voici : je vais frapper dans mes mains à cause de tes profits malhonnêtes et du sang répandu au milieu de toi. 14 Ton courage tiendra-t-il bon, tes mains seront-elles fermes au jour où j’interviendrai contre toi ? Moi, l’Eternel, j’ai parlé et j’agirai. 15 Je te disperserai parmi des peuples étrangers et te disséminerai à travers divers pays, et je ferai disparaître totalement la souillure du milieu de toi. 16 Tu t’es toi-même profanée aux yeux des autres peuples, mais tu reconnaîtras que je suis l’Eternel. » 17 L’Eternel m’adressa la parole en ces termes : 18 Fils d’homme, les gens du peuple d’Israël sont devenus pour moi comme des scories ; tous, ils ne sont que le rebut du cuivre, de l’étain, du fer et du plomb jeté dans un creuset. Oui, ils sont devenus des scories d’argent. 19 C’est pourquoi le Seigneur, l’Eternel, déclare ceci : « Parce que vous êtes tous devenus semblables à des scories, je vais vous rassembler au milieu de Jérusalem, 20 comme on entasse de l’argent, du cuivre, du fer, du plomb et de l’étain dans un creuset sous lequel on attise le feu pour les faire fondre, ainsi je vous entasserai dans ma colère et ma fureur, je vous jetterai là dans le creuset et je vous fondrai. 21 Je vous rassemblerai et je soufflerai contre vous le feu de mon indignation et je vous ferai fondre au milieu de Jérusalem. 22 Vous serez fondus au milieu d’elle comme de l’argent dans un creuset, et vous reconnaîtrez que moi, l’Eternel, j’ai répandu sur vous ma fureur. » 23 L’Eternel m’adressa encore la parole et me dit : 24 Fils d’homme, dis à Jérusalem : « Tu es une terre qui n’a pas été purifiée, un pays qui n’a pas été arrosé par la pluie au jour de ma colère. 25 Tes prophètes se sont conjurés au milieu de toi : comme un lion rugissant qui déchire sa proie, ils dévorent les gens, ils s’emparent des richesses et des objets précieux et multiplient les veuves au milieu de toi. 26 Tes prêtres violent ma Loi, ils profanent ce qui est saint, ils ne font aucune différence entre saint et profane, ils n’enseignent pas à discerner entre ce qui est impur et ce qui est pur. Ils ignorent volontairement mes jours de sabbat, de sorte que je suis profané parmi eux. 27 Tes chefs sont au milieu de toi comme des loups qui déchirent leur proie, et répandent le sang, en faisant périr les gens pour en tirer profit. 28 Et tes prophètes enduisent tous ces crimes de crépi. Ils ont des visions trompeuses et vous débitent de fausses divinations. Ils disent : “Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel”, alors que l’Eternel n’a pas parlé. 29 Le peuple du pays commet des actes de violence et des vols, il exploite les pauvres et les indigents ; on opprime l’étranger au mépris de ses droits. 30 J’ai cherché parmi eux quelqu’un qui construise un rempart et qui se tienne debout sur la brèche, devant moi, en faveur du pays, afin d’éviter sa destruction, mais je n’ai trouvé personne. 31 C’est pourquoi je répandrai ma fureur sur eux, je les consumerai dans le feu de ma colère. Je leur ferai payer leur conduite, le Seigneur, l’Eternel, le déclare. »

Psaumes 3

1 Psaume de David, quand il fuyait devant son fils Absalom. 2 O Eternel, mes ennemis sont si nombreux ! Oui, si nombreux mes adversaires qui se sont dressés contre moi. 3 Et si nombreux ceux qui prétendent qu’il n’y a plus aucun secours pour moi auprès de Dieu. Pause 4 Pourtant, ô Eternel, tu es pour moi un bouclier qui me protège. O toi ma gloire, tu me feras marcher encore la tête haute. 5 A haute voix, je crie vers l’Eternel ; de sa montagne sainte, mon Dieu m’exaucera. Pause 6 Quand je me couche, je m’endors ; je me réveille car l’Eternel est mon soutien. 7 Je ne craindrai donc pas ces multitudes qui sont postées autour de moi. 8 Eternel, lève-toi ! Au secours, mon Dieu, sauve-moi ! Tu gifles tous mes ennemis : tu casses les dents aux méchants. 9 De l’Eternel vient le salut. O Eternel, fais reposer ta bénédiction sur les tiens. Pause

Psaumes 4

1 Au chef de chœur, un psaume de David à chanter avec accompagnement d’instruments à cordes. 2 Quand je t’appelle à l’aide, Dieu qui me rends justice, oh, réponds-moi ! Lorsque je suis dans la détresse, tu me délivres : Dieu, fais-moi grâce, et entends ma prière ! 3 Et vous, les hommes, jusques à quand jetterez-vous le discrédit sur mon honneur ? Jusques à quand vous plairez-vous à poursuivre le vent et le mensonge ? Pause 4 Sachez-le bien : l’Eternel s’est choisi un homme qui s’attache à lui : et il m’entend quand je l’appelle. 5 Mettez-vous en colère mais n’allez pas jusqu’à pécher ! Réfléchissez, sur votre lit, puis taisez-vous ! Pause 6 Offrez des sacrifices conformes à la Loi et confiez-vous en l’Eternel ! 7 Ils sont nombreux ceux qui demandent : « Qui donc nous apportera le bonheur ? » O Eternel, porte sur nous un regard favorable ! Que notre vie en soit illuminée ! 8 Tu mets dans mon cœur de la joie, plus qu’ils n’en ont quand leurs moissons abondent, quand leur vin nouveau coule. 9 Dans la paix, je me couche et m’endors aussitôt ; grâce à toi seul, ô Eternel, je demeure en sécurité.